mercredi soir, je suis allée voir Miaouzdays

mars 31st, 2010

Il se trouve que pour certaines raison, elle est à bordeaux depuis quelques jours et pour encore quelques jours. Nous en avons profiter pour nous voir, mettre un visage et des manières sur une écriture de blog. Bien sympatiques, ces deux heures passées en sa compagnie, elle m’a montré un encours de broderie au ruban { waow de toute beauté ! } qu’elle avait amené, son sac et sa trousse à couture que j’avais déjà vu sur son blog, et nous avons échangé quelques cadeaux. Je voulais la gâter un peu pour l’occasion et c’est elle qui m’a eu lol Je ne m’attendais pas à être ainsi choyée … Mon crapaud était là aussi, elle pourra vous assurer que c’est un bien gentil spécimen ;pJe lui avais fait un petit tableau sur le thème papillon ( oui, oui, elle aime la gente ailée ) et ajouté une petite broche papillon aussi ;p

tableau.jpg

Elle m’a apporté de quoi décorer et bidouiller dans une pochette en liberty, soeur de la première qu’elle m’avait envoyé :) et deux bougies à voeux . Les bougies iront au côté de ganesh et boudha sur mon joli coussin indien prévu à cet effet :)

a.jpg

b.jpg

c.jpg

Un porte clefs qui va me porter bonheur avec son trèfle à 4 feuilles et   de jolies petites épingles printanières :)

d.jpg

Rubans et dentelles , prétexte à bidouiller de nouvelles réalisations :)

Merci beaucoup Isabelle d’avoir penser à moi de cette façon là :) Et toutes mes pensées t’accompagnent pour ton retour chez toi :)

Mon petit lutin est colère, le tribunal a décidé d’après le dossier constitué par la police, qu’il n’y avait pas lieu de poursuivre les responsables de son accident. Il ne sera pas entendu par le

Ma petite robe est enfin finie …

mars 31st, 2010

Samedi matin, sous le soleil qui s’installe, avec mon p’tit vélo, je suis allée à la poste envoyer quelques enveloppes à certaines, quelques bidouilles pour Pat et Cevreen, et quelques petits trucs pour kannelle et miaouzdays. A part le colissimo j’ai fait le reste en envoie  lettres prioritaires ;p je deviens trop forte avec les trucs de la poste moi je trouve mdrrr

img_1663_.jpg

ba.jpg

bab.jpg

babab.jpg

bababa.jpg

Et puis j’ai enfin fini ma petite robe rouge et blanche, que j’avais commencé en janvier

J’avais utilisé un bout d’un patron pour la partie la plus haute, et les manches, mais il fallait que j’adapte le tout à ma morphologie, puis j’ai séché. Ajouter un empiècement et la jupe pour en faire une robe, me semblait compliqué, il me fallait du temps, de la réflexion et j’ai repoussé jusqu’à hier. Mais comme j’avais envie de coudre tout plein de trucs, et que ça commençait à m’agacer de la voir toute abandonnée et pas finie, trop c’est trop, je l’ai ressorti histoire de terminer et de passer à autre chose tranquillement ;p

Et pour une fois je suis contente du résultat mais surtout de la propreté des finitions, car ça a toujours été mon problème. Des idées j’en ai de trop, la forme j’arrive toujours à la trouver, visuellement en général ça le fait, mais il faut pas regarder de près, et ça paraît  toujours plus fabriqué que autre chose. C’est ma première vrai réussite de vêtement dont je crée le patron moi même ( ou même carrément dont je suis le patron mdrr ) . Mais dommage, je serais quasi incapable de la recréer, j’ai tellement tatônné lol

img_9306_.jpg

je n’ai que des chuts alors …

mars 31st, 2010

 Alors je parlerai des autres

Mais tout d’abord, quand le grand lutin vient me voir, à 22h00, l’air de rien, et les mains dans les poches ( ça va cette année il m’a pas fait le coup de la fête des mères inventé par Pétain !) . Il reste jusques tard ou tôt c’est selon comme on se place ;p Et il finit par me donner bien plus qu’un cadeau lol l’explication à une question de la plus haute importance …

Pourquoi est-on si nombreuses à avoir offert un sac à notre mère ??? Analyse quasi freudienne mais bien lutine : le sac c’est le ventre de notre mère, et nous le lui offrons comme elle nous a offert son ventre … Waowwww j’en reste sans voix …

Le petit lutin aussi me dit des phrases. Cet après-midi : ” tu as tout ce qu’une femme peut vouloir :) Deux hommes pour toi toute seule, deux roses ( hé oui il m’a offert deux roses blanches magnifiques avec le vase qui va avec, parce que mes vases à moi ils sont bof  ) et un nounours ( un très beau nounours avec une bouille un peu tristounette comme j’aime et que mon petit lutin a choisi avec amour) ”

C’est ma foi vrai, que pourrait-on vouloir de plus ? Ah ben je réfléchis et mdrrr je crois bien avoir une réponse, c’est damocamelia qui m’y a poussé, avec son tag .

Tag - “Wish List”

Le principe :

Montrer 5 des créations préférées trouvées sur la bloggosphère… comme si le père-noël pouvait vous en faire cadeau ! (que 5 cadeaux me direz-vous????… ben oui… la liste ne sera pas exhaustive… mais il n’y en aura que 5)

Les règles :
- ne PAS citer celle ou celles qui vous ont taggé …
- Citer 5 créations de bloggeuses que vous rêveriez de voir chez vous… montrer une photo ou faire un lien vers le blog.
- Prévenir par email, discrètement, les 5 personnes dont vous aimeriez voir la wish-list…
- … patienter en espérant qu’elles y répondent !

Cinq choses, c’est dur, dur de choisir  … et je ne mettrais pas d’ordre de préférence , voyez plutôt ça comme mes différentes fascettes

p1020649.JPG

La commode de kannelle qui me fait tant rêver de par la finesses, la délicatesse de la réalisation, de par ses tons doux, et les nombreuses heures que cela a du lui demander …

131_3126.JPG


131_3118.JPG

La pomme de capucine_o je rêve d’avoir la même pomme en porte monnaie :)


22004696.jpg

23085481.jpg

Cette geisha me fait rêver, j’aime tant ce travail de broderie, qui mêle couture, perles, crochet …. ça n’en finit pas de se préparer et le résultat est à la hauteur :) facile cécile doit être une fée ;p

DSC04929

rhalala l’envoi que blisscocotte a fait à lilafanfreluche, toutes ses réalisations portaient  sur le thème d’alice, c’est dire si j’en suis restée baba :) je n’ai droit qu’à cinq réalisations, alors je n’en mets qu’une de l’échange allez voir les autres toutes seules comme des grandes ;p

Il fut un temps …

mars 31st, 2010

 

 

Un coeur épris en corps à corps,
Paniquant à tort,
Imaginant le prix, L’épée menaçante,
Payer l’éclatante entente.
Ayant tant prié Ganesh,
Supplié,
Tempêté,
Sortant pioche et bêche,
Semant à tout vent,
Espèrant me faire entendre,
Vivre le tendre,
J’ai bien plus peur à présent de tous ces présents.
Cette âme envahissante,
La fée évanescente,
Livrée pieds et poings liés
A l’ennivrante idée d’un temps clément,
Je n’ose reculer, avancer,
Me voici tétanisée.
Comment dire à nouveau les même mots.

Il fut un temps …

mars 31st, 2010

Où j’écrivais ceci ( 2002/2003)

Un coeur épris en corps à corps,
Paniquant à tort,
Imaginant le prix, L’épée menaçante,
Payer l’éclatante entente.
Ayant tant prié Ganesh,
Supplié,
Tempêté,
Sortant pioche et bêche,
Semant à tout vent,
Espèrant me faire entendre,
Vivre le tendre,
J’ai bien plus peur à présent de tous ces présents.
Cette âme envahissante,
La fée évanescente,
Livrée pieds et poings liés
A l’ennivrante idée d’un temps clément,
Je n’ose reculer, avancer,
Me voici tétanisée.
Comment dire à nouveau les même mots.

Et puis ceci … (2002/2003 )

chateau en espagne


J’avais édifié
autour de moi
les nécessaires protections,
un chateau en espagne,
veaux, vaches, cochons,
mats de cocagne,
les cartes unes à unes, en construction éphémère.
Les jamais,
les dernières fois,
d’un souffle ténu,
furent balayés.
Dans ma bulle,
fragile,
sont entrés,
graciles,
comme autant de poussières
de lune
qui me brûlent, les incertitudes
d’un autre, enfin venu.
La rencontre improbable
de ces différences,
et, serons nous capables
de nier nos habitudes
et nos méfiances,
construire à nouveau,
laisser couler la vie,
panser les mots,
ramasser les débris.

Où bien encore quelques années plus tard ( 2005 )

Ô mon CrapÔJe ne l’ai pas reconnu,
Ce n’était pas mon inconnu,
Celui que j’attendais,
Que j’avais tant demandé,
Suppliante,
Impatiente.
Il était, lui, celui qui me ferait vibrer ?
Celui que d’en bas je regarderais?
N’avais-je rien compris
Que je voulais encore
La place du mort ?
A regarder là haut,
Le prince droit comme un I,
m’oublier, moi, à nouveau.
Non, celui que je ne voulais voir,
Et qui pourtant,
M’apporter calme et espoir,
Celui, dis-je, que je dédaignais presque, Que j’aurais voulu chevaleresque,
M’ accorda le temps.
Mon coeur touché
De si parfaites qualités ne put que s’ouvrir
et l’accueillir.
Mais était-ce suffisant,
Me donner,
A celui qui tant me voulait ?
Il me fallait lui rendre
Tout autant
sur la carte du tendre.
De deux ans passés, Et quelques mots rimés
Pour déclaration,
Je te dis mon aimé,
mon tendre et cher aimé,

Que j’étais bien CON.

 

J’ai écrit longtemps comme une thérapie, j’ai écrit des bouts de textes un peu partout, dans mes tableaux aussi … J’ai écrit sur ma si longue histoire avec le prince déchu, pour essayer d’y voir … J’ai écrit longuement aussi à un ami de nuit, un ami de net, très cher à mon coeur, qui est devenu en quelque sorte un petit frère lointain et qui m’encourageait dans ma redécouverte de peinture et dans mes premiers pas chancelants d’alicette craintive. Et j’ai rencontré mon crapaud … J’ai encore écrit pour essayer de comprendre, la peur du bonheur, la peur du calme, la peur de rentrer à nouveau dans une histoire … Je freinais des quatre fers, et il lui a fallu beaucoup de patience et d’amour et un jour enfin, j’ai pu dire à nouveau ces simples mots : Je t’aime … Il était tout le contraire de ce que j’avais imaginé. Ni artiste, ni intello, trop sage, trop calme … Et pourtant les moments passés ensemble semblaient tellement évidents, et j’en ressentais tellement de bien … J’avais appris quelques temps avant, à reconnaître ce qui me faisai




Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 230 articles | blog Gratuit | Abus?